3 approches du crédit de trésorerie

Il arrive parfois que l’entreprise éprouve un besoin de trésorerie, et que son seul fond de roulement ne puisse pas le couvrir. C’est pour cela que les dirigeants contacteront les partenaires financiers pour obtenir un appui en terme de trésorerie. Cela peut se faire sous différentes formes, et implique des conditions.

3 formes de crédit de trésorerie

  • La facilité de caisse : il s’agit d’un crédit à durée indéterminée, utilisable par débit en compte quelques jours par mois, dans la limite du montant autorisé. Le compte doit redevenir créditeur dans le mois de l’utilisation.
  • Le découvert bancaire (ou « autorisation de ») : dès lors que celui-ci est autorisé par la banque, cette dernière, en contrepartie de cette facilité, réclamera des intérêts débiteurs au titulaire du compte.
  • Le crédit de campagne : autorisation de débit en compte qui permet de financer les besoins de trésorerie supérieurs à 1 mois, liés à la saisonnalité de l’activité.

3 applications bénéfiques du crédit de trésorerie

  • Lorsqu’une entreprise connaît un besoin de trésorerie lié à une baisse passagère et anormale de l’activité, il faut être sûr que l’activité reviendra et permettra d’obtenir à nouveau une trésorerie positive,
  • Un client important, mais fiable, tarde à payer (par exemple en attendant la livraison complète d’un chantier), vous savez que l’argent va rentrer, mais que vous aurez des charges à décaisser, telles que les salariés, les fournisseurs…
  • Vous souhaitez un développement commercial complémentaire, et sûr, pour ce faire, vous avez besoin de lever des fonds (pour les stocks, le fonds de roulement…), une coup de pouce financier peut être alors la solution.

3 Points de vigilance

  • Les crédits de trésorerie impliquent d’être remboursés dans la conditions prévues initialement, si votre besoin est lié au fonctionnement de votre entreprise (structurel), cette solution ne fera que reporter votre problématique,
  • Obtenir un crédit de trésorerie peut être plus complexe que demander un financement pour un investissement classique, les arguments et conditions devront être largement développés avec vos partenaires financiers,
  • Le coût des crédits de trésorerie sont en moyenne plus élevés que pour un prêt classique, en terme de taux d’intérêts, de frais de gestion (agios…).

3 Conclusions

  • Le crédit de trésorerie est un outil pertinent lorsque le besoin est à court terme, et exceptionnel, dans tout les autres cas, cela signifierai que vous devriez revoir votre stratégie globale,
  • Si les partenaires financiers que sont les banques peuvent être difficiles à convaincre, il existe d’autres solutions telles que le financement participatif, les associés potentiels…
  • C’est pour ces raiso,ns qu’un accompagnement personnalisé par votre conseiller, ou votre expert comptable vous permettra de définir la solutions qui conviendra le mieux à votre situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.