3 Raisons pour être en SARL

Vous avez un projet de création d’entreprise, ou exploitez déjà, et « on » vous a vanté les mérites de la SARL, puis ceux de la SAS. Dans cet article, je vous propose de faire un point de vue rapide et concret vous permettant d’orienter votre choix.

3 Principes

  • La SARL est une société à responsabilité limitée, c’est à dire que, sauf faute de gestion et/ou caution personnelle, votre patrimoine personnel est dissocié de votre entreprise, et protégé en cas de problèmes financiers,
  • Une SARL peut avoir à partir de 1 associé (EURL), chacun ayant des parts sociales, le capital, lui, ne connaît pas de minimum,
  • Un ou des gérants sont nommés, et lorsqu’ils sont majoritaires, ils sont travailleurs non salariés (voir 3 argument pour être travailleur non salarié).

3 avantages

  • Une SARL permet d’avoir plusieurs dirigeants (contrairement à une entreprise individuelle), il est donc possible de faire entrer ou sortir des associés,
  • Lorsqu’ils sont majoritaires, les cotisations sociales des gérants sont d’environ 48%, contre 70% en moyenne pour un salarié, si cela entraîne une couverture sociale moindre, le rapport cotisation couverture est similaire entre les deux statuts, enfin il est possible de cotiser à des assurances complémentaires (voir PEE, PER ou Madelin),
  • La rémunération peut être versée à tout moment, sans formalisme, ou justification à priori.

3 Inconvénients

  • Une SARL impose un formalisme plus important qu’une entreprise individuelle, que ce soit pour sa création (statuts) comme pour sa gestion annuelle (assemblée générale),
  • Les dividendes versés au gérant majoritaires sont soumis à cotisations sociales lorsqu’ils dépassent 10% du capital social et du compte courant associé de celui-ci,
  • L’affiliation au régime des travailleurs indépendants peut s’avérer problématique, notamment lorsque vous avez des revenus par ailleurs, et ne souhaitez pas (encore) des revenus de votre entreprise.

3 Conclusions

  • La SARL vous permettra avant tout de vous constituer un cadre dans lequel vous aurez la possibilité de vous associer, et de dissocier votre patrimoine personnel de votre activité professionnelle,
  • Toutefois, les conséquences en termes de coûts de création et de gestion, de charges sociales et fiscales peuvent être un frein dans le choix de cette forme,
  • Il convient alors de dire que le choix de la SARL ou la SAS ne peut pas se faire dans un objectif financier ou d’optimisation fiscale ou sociale, un professionnel, expert comptable, avocat ou conseiller de gestion pourra vous orienter sur ces pistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *